Le voyage autour du monde du Whisky

Le voyage autour du monde du Whisky

Ce voyage commence avec l’invention de la distillation en Mésopotamie il y a 4000 ans. La technique se répandit lentement sur les rives de la Méditerranée jusqu’à atteindre l’Europe au cours du moyen-âge.

L’usage de l’alambic afin de produire des boissons se développe en Irlande dans les monastères du XIème siècle.

Au cours du siècle suivant, les anglo-normands envahissent l’Irlande et découvre alors cette eau-de-vie déjà grandement populaire qu’on appelle en gaélique « Usige beatha »…. Usige -> Uiske -> Whisky !



Les paysages Irlandais autour de la distillerie Glendalough


Les premiers whiskies sont attestés en Ecosse en 1494 mais la pratique semble plus ancienne encore, elle aurait été transmise par les moines irlandais lors de leurs campagnes d’évangélisation de la nation.

Au cours du règne d’Henri VIII au XVIème siècle, le royaume d’Angleterre tourne le dos à l’Eglise catholique et les monastères sont dissous. Les moines se fondent alors dans la population générale et partagent leurs connaissances : cela provoquera une formidable accélération de la qualité et de la quantité du whisky produit sur les îles britanniques.

La traversée de l’Atlantique :
La production aux Etats-Unis prend son essor à la suite de l’indépendance du pays (1776) et le pays commence à élaborer du whisky dans un style différent : le maïs entre dans la composition et le distillat est filtré par du charbon, le bourbon était né.
Les whiskeys américains seront rapidement mis à mal par la guerre de sécession puis par la prohibition et ne se relèveront que 100 ans plus tard.


La filtration du Bourbon par le charbon


Le début du XXème siècle sera l’avènement des whiskies Ecossais, plusieurs facteurs explique cette explosion de la production et de la popularité de l’alcool :

-L’invention de l’alambic à colonne au siècle précèdent à permis la distillation en continu et une rapide augmentation de la production et une diminution des coûts.
-La création des « blend whiskies » permettant l’apparition de marques et de goûts plus accessibles, standardisés et stables. De fait, la production de single malt avait quasiment disparu au tournant du XXème siècle.
-La crise du Phylloxéra qui sévit en France détruit les vignobles du Cognac et de l’Armagnac, entraînant un report des élites mondiales vers le whisky qui acquiert par la même occasion une image raffinée pour la première fois de son histoire.


Depuis 1950, on assiste à une véritable mondialisation du whisky qui est l’un des alcools les plus consommé au monde : 6,3 milliards de litres par an, soit pas loin d’un par humain !
Sa consommation n’est pas la seule à s’être globalisée puisque l’on produit désormais du whisky de qualité sur tous les continents.
On peut bien sûr citer le Japon qui est devenu en quelques décennies le créateur de certain des whiskies les plus réputés au monde, mais d’autres étoiles montantes s’inscrivent sur la carte des grand pays producteurs : l’Allemagne, l’Inde, La Nouvelle-Zélande ou encore la France comme nous en avions parlé lors de ce précédent post.

Les whisky japonais se classent régulièrement parmis les meilleurs au monde

Les whisky japonais se classent régulièrement parmis les meilleurs au monde


Une belle histoire humaine faite de voyage, de découverte et de métissage. Un pur produit de ce qu’a pu élaborer l’esprit humain grâce à la transmission, au talent, au temps et à la chance !


Chez François Lurton, nous avons souhaités réunir une gamme de whisky de différents styles et origines racontant cette histoire : celle d'une perpétuelle recherche des meilleurs distillats et des plus beaux vieillissements, fruits d'une science vieille de 6000 ans.