Le Zinfandel

Le Zinfandel

Cépage noir emblématique de la Californie, cette variété trouve ses origines sur les côtes Adriatiques de la Croatie et des Pouilles.

Des Origines méditerranéenne au must-have américain

Sur ses terres de naissance, ce cépage est connu sous le nom de crljenak kaštelanski en Croatie et de primitivo en Italie.Le primitivo donne dans les Pouilles des raisins traditionnellement réservés aux vins en vrac et aux assemblages, il plaît en raison de son caractère profondément fruité et sa facilité de consommation. Les vins obtenus en Europe sont le plus souvent destinés à être bu dans les années suivant les vendanges et rare sont les crus issus de primitivo.

En traversant l’Atlantique, le cépage a également changé de passeport et de nom. L’histoire est floue au sujet de l’introduction du cépage aux Etats-Unis mais il serait arrivé à Long Island (sur la côte Est) au début du XIXème siècle chez un horticulteur qui recevait de nombreux cépages Européens pour les acclimater sur le territoire américain. Le nom de Zinfandel viendrait d’une confusion sur les pieds et graines introduits à cette époque où on aurait pris le Primitivo pour du Zierfandler (cépage blanc autrichien), qui aurait ensuite donné avec la prononciation anglophone : Zinfandel. La success-story états-unienne pouvait commençait.

La grande particularité du Zinfandel est que ses grains ne mûrissent pas à la même vitesse, comme on le voit sur la photo de l'article. Lors des vendanges, les vignerons récoltent donc des grains surmûris et d'autres encore vert. C'est cette particularité qui donne son caractère au Zinfandel : la cohabitation d'arôme de fruits noir très mûrs et de touches hérbacées et mentholées.

 

Emblème de la viticulture californienne 

Si le Zinfandel avait été introduit au départ en Californie dans le but de produire des raisins de table, les vins qu’il produisait devinrent de plus en plus populaire et il est désormais uniquement cultivé pour la production de vin.

Le succès fut tel que dans la deuxième partie du XXème siècle, le Zinfandel était le cépage noir le plus planté. Le vignoble s’est depuis diversifié mais le Zinfandel représente toujours 10% du vignoble californien.
Le cépage s’est en effet parfaitement bien adapté au climat Californien, assez proche par endroit des régions méditerranéenne.
Le summum de la popularité du cépage semble avoir été atteint à la fin des année 1990 – début 2000 : La production était alors à son maximum, et certains vins culte ont atteint (et continue d’atteindre) des prix digne de grands crus bordelais.


Qu’est-ce que ça goûte le Zinfandel ?

Les vins rouges de zinfandel sont caractérisés par une robe sombre et un nez aux notes d’épices et de poivre. En bouche, on distingue des arômes de fruits noirs et d’épices. Certains de ces vins peuvent être doux et le taux d’alcool dépasse rarement 14,5°c. 

Le Zinfandel Blanc, qui est le nom donné au vin rosé issu de Zinfandel (surnommé « white Zin » par les américains) est un vin extrêmement populaire, dont la consommation pourrait se rapprocher de nos « rosé pamplemousse » européens : Très simple, beaucoup de sucre résiduel, peu alcoolisé et très fruité.

Les grands vins : C’est là toute l’ambivalence de ce cépage qui est capable de produire des vins d’une grande personnalité et caractère dans les terroirs les mieux adapté. C’est le cas des Zinfandel du comté de Sonoma où ils sont le plus réputés. Les arômes de mûres, anis ou poivre noir sont courants et recherchés parmi ces vins réalisés dans des zones plus fraîches.

 

Les vignobles François Lurton sont associés à la maison historique Kendall-Jackson qui produits des vins californiens à haute altitude au caractère intense. Leur cuvée mythique Vintner’s Reserve Zinfandel permet de saisir toute la splendeur et typicité du Zinfandel californien !

A découvrir ici !